Ouverture de terrain

Il est temps de penser aux végétaux de votre aménagement paysager. Il ne faut pas oublier de donner un peu d’air à vos plantes qui sont abriées! Si elles sont accessibles, elles devraient être dégagées un peu de leur protection hivernale. Une petite ouverture permettant de faire entrer l'air aidera la plante à passer à travers ces journées chaudes et à rester protégée durant la nuit et les journées froides. Ce qu’on veut : éviter les chocs thermiques.

On ne déshabille surtout pas au complet car avril nous réserve encore des surprises. Si vous enlevez complètement les protections, je vous recommande de les garder à portée de main. Si jamais une nuit très froide survient, vous pourrez recouvrir vos plantes temporairement.

Petit truc d'une cliente futée...  Lorsque vous enlevez vos protections, inscrivez avec un marqueur un chiffre (ou le nom de la plante si vous la connaissez) et emballez tout le matériel de cette plante ensemble. Sur un dessin du terrain, indiquez le chiffre qui est sur le piquet à l'endroit de cette plante.  À l'automne, cela vous évitera des casse-têtes.... Mais n'oubliez pas que les plantes grandissent ...

Ce sera aussi bientôt le temps de couper les branches mortes et d’éliminer les feuilles mouillées restantes.

Si vos cèdres sont désabriés, un petit arrosage de feuillage ne leur ferait pas de tort. Ne les oubliez pas lorsqu'il fera beau ; on y pense moins, mais les arbres ont soif autant que les plantes ! Donc donnez- leur un peu d'eau, beaucoup d'amour et ils vous en seront reconnaissants en étant verdoyants et en poussant pour vous tout l'été.

Gardening tools on a black background. Black background can be used for text. Focus on a black background

L’huile de dormance

Il est temps de vous préparer à pulvériser l’huile de dormance sur les végétaux concernés.
Attention, soyez réactifs car le délai d’utilisation est court.

L’huile de dormance est disponible chez tous les commerçants spécialisés en produits de jardinage.

Elle n’est pas toxique pour l’environnement et devrait faire partie des méthodes douces que vous utilisez pour enrayer les insectes. Il faut donc l’appliquer avant que les bourgeons ne soient enflés et sur le point d’ouvrir. On peut s’en procurer dès février dans tous les centres de jardinage.

Application:

L'application doit être suivie d'une période de 48 heures sans précipitations et sans gel, toujours avant l'éclosion des bourgeons. Une journée de 15-17 degrés est l’idéal. Il faut aussi lire attentivement le mode d'emploi du produit pour savoir quelles espèces peuvent être traitées. L'huile de dormance ne convient pas à tous les types de végétaux. Les arbres, les arbustes, les arbres fruitiers et les conifères peuvent être traités avec l’huile mais prenez soin de lire l’étiquette pour ne pas endommager les arbres sensibles à l’action déshydratante de l’huile. Dans le cas des conifères, elle peut parfois changer leur coloris. Elle peut être toxique pour certaines plantes, comme les abricots, l'épinette bleue, érables et fougères.

Utilisation:

Les huiles de dormance sont utilisées pour contrôler les œufs des pucerons et de certaines chenilles, des cochenilles, des limaces et des acariens. Les huiles de dormance sont utilisées seulement lorsque les feuilles sont tombées et avant que les nouvelles pousses ne sortent au printemps. Elles ne devraient pas être appliquées lorsqu'on annonce du gel ou lorsque l'arbre est mouillé. Il faut que l'huile ait le temps de sécher avant la prochaine pluie ou que la rosée se forme. Ce type d'huile ne devrait pas être utilisé au- dessus de 30°C, ni en cas de sécheresse ou sur une plante, malade ou blessée.

Les huiles de dormance ne sont pas sélectives et tuent un grand nombre d'insectes prédateurs, cependant, elles sont très peu toxiques pour les mammifères, les oiseaux, les poissons et la faune sauvage.

mj-saucier-preparatifs-terrain-huile-dormance