Trucs & Astuces

Voici plusieurs trucs & astuces de même que des recettes maison, faciles à faire et plus écolos que les produits vendus en magasin!

L’Huile de dormance : pour enrayer les insectes en période de dormance

Elle n’est pas toxique pour l’environnement et devrait faire partie des méthodes douces que vous utilisez. Il faut donc l’appliquer avant que les bourgeons ne soient enflés et sur le point d’ouvrir. Elle tue les œufs des cochenilles, des tétranyques, des mouches blanches, des kermès et des pucerons.
Ces applications devraient principalement se faire sur les plantes plus sensibles par exemple : les arbres fruitiers, rosiers, viornes, aubépines, pommetiers décoratifs, etc.

Se référer aux contre-indications fournies par le fabriquant.
Préparez-vous bien, le délai d’utilisation est court!
Voir mon blogue sur les préparatifs pour le début de saison pour en apprendre d'avantage sur le sujet.

L'huile horticole

Pour sa part, l’huile horticole peut être utilisée en période de croissance sur les lupins et les vivaces habituellement infestés de pucerons, sur les rosiers ou les plus gros arbustes.
Appliquer au printemps et en été durant des journées de 15-17 degrés.

Des remèdes 100 % naturels contre les fourmis.

Si vous savez où est le nid :


Mélanger 5 kg de sucre blanc avec 500 g de bicarbonate de soude.
Saupoudrer ce mélange sur les nids de fourmis.
Le sucre les attirera, le bicarbonate de soude s’occupera du reste.

Dans la maison :


Il suffit de répandre un peu de vinaigre blanc dans les passages habituels des fourmis : soubassements des portes (sol), fenêtres, murs, etc. En général un seul épandage suffit.


ou 


Pour éloigner les fourmis, on peut utiliser le citron, soit tout simplement coupé en deux et placé à l’endroit où l’on ne souhaite pas qu’elles viennent, soit en huile essentielle. Les feuilles de Laurier les éloignent également.

Attention à la "Berce du Caucase", une plante hautement toxique qui envahit la région.

Tous les détails dans cet article de Canoë.

Voici une photo pour vous aider à la reconnaître!

Recette maison : Bicarbonate de soude contre le mildiou ou l’oïdium

Le bicarbonate de soude est une molécule qui permet d’atténuer l’acidité. En la vaporisant sur les feuilles, leur surface devient moins acide et limiterait la capacité des spores de champignons à se développer.

Mélanger les ingrédients suivants :


  • 10 g de bicarbonate de soude
  • 4 litres d’eau
  • 40 ml d’huile horticole ou de savon doux

ou encore, si on n’a pas de balance près de soi :

  • 1 cuillerée à café de bicarbonate de soude
  • 1 litre d’eau
  • 1 cuillerée à café de savon de Marseille liquide.

Vaporiser la solution sur les plantes contaminées.

Recette maison : insecticide avec bicarbonate de soude

Les insecticides sont des substances actives ou des préparations ayant la propriété de tuer les insectes, leurs larves et/ou leurs œufs.

  • 1 c. à café de bicarbonate
  • 3 c. à soupe d’huile d’olive


Dans une bouteille à vaporiser, mettre 2 c. à café du mélange avec 30 cl d’eau.

Recette Maison : Fongicide avec bicarbonate de soude

Un fongicide est une substance conçue pour éliminer ou limiter le développement des champignons parasites des végétaux.

  • 1 c. à café de bicarbonate
  • 1 L d’eau

  • 1 c. à café de savon à vaisselle


Mélanger les ingrédients dans une bouteille et vaporiser.

Protégez vos lys de la "Criocère du Lys"

Faites une inspection visuelle des plantes à risque dès le début du printemps. Les adultes s'attrapent alors facilement avec les doigts. On peut repérer les œufs sous le feuillage et les enlever à l'aide d'un pinceau ou les détruire en les écrasant. Plus tard, les larves et les adultes sont récoltés à la main et jetés dans un seau d'eau savonneuse où ils meurent. L'espèce est résistante à la plupart des insecticides. Une suggestion! Appliquez de la poudre de bébé sur vos lys pour décourager les criocères car la poudre les fait glisser sur le plant, le rendant moins accueillant. Il faut réappliquer la poudre après chaque pluie. Le marc de café aussi, en épandage au pied de la plante agit comme répulsif (à appliquer en grande quantité).

Algues & Bassin d'eau

Si vous préférez un bassin qui n’a pas de plantes aquatiques, ni de poissons, installez votre bassin à l’ombre des arbres ou créez un aménagement d’ombre autour du bassin pour diminuer la lumière.

Dans un bassin d’eau, une couverture végétale représentant 80 % de sa superficie réduira considérablement la croissance des algues.

Ombre & Sécheresse

Dans les endroits ombragés ou les endroits en condition de sécheresse, vous pouvez remplacer la pelouse par des plantes couvre-sol : thym serpolet, bugle rampant, sagine, lamier, genévrier rampant.

Trop de luminosité

Vous cherchez un moyen de diminuer la luminosité d’un espace?
Plantez un arbre, installez une clôture, une haie ou une pergola.

Pelouse et plates-bandes en santé

Le sol de votre pelouse et de vos plates-bandes devrait être amendé par du compost régulièrement afin de maintenir la santé de celui-ci.

Contrôler les mauvaises herbes

Pour contrôler les mauvaises herbes, utilisez un paillis organique. Il protège aussi le sol et les plantes des écarts de température, il enrichit le sol en se décomposant, en diminue les besoins en arrosage et réduit les éclaboussures sur les maisons durant de fortes pluies.

Attention aux plantes envahissantes!

Attention aux plantes envahissantes, elles sont à éviter dans les plates-bandes : lanterne chinoise, onagre, lysimaque de chine (clethroides), immortelle.

Si vous y tenez, plantez-les dans un pot de plastique que vous insérerez dans le sol et dont le fond aura été enlevé. Cette façon de faire contiendra la plante et évitera qu’elle n’étouffe ses voisines.

Pour les plantes se répandant par semences comme l’immortelle, coupez la fleur une fois fanée.

Au printemps, on plante des gousses d'ail!

Au printemps, plantez des gousses d’ail aux endroits habituellement infestés par les insectes afin de les éloigner.

Entretien des plants grimpants

Taillez les jeunes plants grimpants pour stimuler leur ramification. Pincez les nouvelles pousses pour stimuler la pousse de tiges et attachez-les régulièrement au treillis.

Champignons mycorhiziens

Lorsque vous utilisez les champignons mycorhiziens, évitez de fertiliser avec un engrais transplanteur riche en phosphore (chiffre central plus élevé que 14).

Attention au choix de paillis!

Certaines plantes, dont la pivoine et la saxifrage, ne supportent pas le paillis d’écorce ou de feuilles mortes à cause de l’humidité. Elles apprécient plutôt le paillis minéral.

Vous trouvez vos ancolies chétives?

Lorsqu’elles sont en graines, ramassez et ressemez au fur et à mesure. Brassez le sol et humidifiez, mettez la moitié de la quantité récoltée et gardez le reste pour faire des retouches au besoin.

Division des plantes

La division des plantes est préférable après la floraison de celles-ci. La période idéale est l’automne à cause des températures plus fraîches.

Quand diviser les plants d'hémérocalles?

Divisez vos plants d’hémérocalles aux 3 ou 4 ans afin de permettre à la plante de fleurir plus abondamment.

Profiter encore plus de vos annuelles!

Si vous désirez garder vos annuelles du jardin à l’intérieur l’automne venu, remettez-les en pots en octobre et rentrez-les progressivement. Il ne faut pas que les plants vivent un stress par un trop grand écart de température et d’eau.

En prévision de l'hiver, arroser!

En automne arrosez les conifères ainsi que les rhododendrons à feuillages persistants afin de les aider à ne pas se dessécher pendant l’hiver.

Lutte et traitements biologiques efficaces contre l'Oïdium
Lutter contre les pucerons de manière naturelle