Aujourd’hui, je vais prendre une approche plus macro en abordant les bienfaits de la végétation et des arbres en milieu urbain.

Au fil du temps, le développement économique et urbain a entrainé une diminution de plus en plus importante des espaces verts. Avec du recul, on est capable désormais de tirer la sonnette d’alarme et de voir que la qualité de la vie urbaine subit lourdement les conséquences du déboisement.
 Nous avons malheureusement oublié les multiples avantages que procurent les arbres en milieu urbain.

La végétation est un élément-clé de notre cycle de vie pour bien respirer, manger et même se soigner.

Les bienfaits de la végétation sont nombreux : social, esthétique, économique et écologique. Dans cet article, je détaillerai plus leurs fonctions écologiques qui sont à mon sens les plus vitales.

mjsaucier-blogue-vegetation-milieu-urbain-2

Le poumon de la planète
Avec le phénomène de la photosynthèse, seuls les végétaux sont capables d’utiliser l'énergie lumineuse pour convertir l'eau et le gaz carbonique en nourriture de base pour l'arbre (sucres) et en oxygène qui purifie l'air.

La purification de l’air
Les arbres et autres végétaux influent sur la qualité de l'air que nous respirons, en agissant comme de véritables filtres à air (absorption des poussières et des substances nocives).

La purification et la régulation de l’eau
Les racines des arbres permettent de filtrer l'eau et ainsi en obtenir une meilleure qualité. La présence d'arbres réduit le volume des eaux de ruissellement, protège les sources d'eau, réduit les dommages causés par les inondations et diminue l’érosion du sol.
L'ombre créée par les arbres sur l'eau réduit le réchauffement de l'eau, particulièrement des étangs ou des lacs peu profonds.

Le maintien des températures et du taux d’humidité
En ville, les végétaux viennent réguler l’effet d’îlot de chaleur urbain qui augmente les températures. Ce phénomène découle du fait que les matériaux comme la brique, le béton, les tuiles, l’asphalte… absorbent la chaleur au lieu de la réfléchir. Les arbres et autres végétaux viennent protéger ces surfaces du soleil direct tout en dégageant de la vapeur d'eau (évapotranspiration). Cela influe sur le degré d'humidité locale et tempère les variations extrêmes du climat.

L’atténuation de la pollution sonore
Qui dit milieu urbain, dit circulation et bruit en tout genre. La végétation agit comme une éponge en absorbant ce bruit et en l’étouffant. Des écrans sonores sont utiles le long des routes où la circulation est particulièrement dense et bruyante. Le bruissement des feuilles des arbres, ajoutées au chant des oiseaux qui y nichent, contribuent également à masquer les bruits de la ville.

La favorisation de la biodiversité
Les arbres assurent l'habitat (abri, protection et nourriture) à plusieurs espèces d'oiseaux, insectes et petits animaux. De nombreux fruits d'arbres (glands, samares, baies) attirent et alimentent plusieurs mammifères.
Les végétaux leur fournissent également une protection contre certains prédateurs.

La réduction de la vitesse du vent
L'arbre réduit la vitesse du vent en offrant une résistance au déplacement de l'air. Un écran dense formé de végétation peut permettre de créer, derrière lui, une zone d'accalmie. Les brise-vents sont utilisés pour protéger et isoler des aires spécifiques (cours, pépinière, aménagement paysager, culture, résidence) situées loin des bâtiments, le long des routes et pour contrôler les effets des rafales de neige durant l'hiver. La présence d'arbres le long des rues rectilignes où le vent est canalisé et amplifié diminue l'ampleur des courants d'air.

 

mjsaucier-blogue-vegetation-milieu-urbain-4
mjsaucier-blogue-vegetation-milieu-urbain
mjsaucier-blogue-jardin-milieu-urbain-1
mjsaucier-blogue-jardin-milieu-urbain-3

Les bienfaits des végétaux peuvent également être esthétiques et contribuer à la mise en valeur d’un quartier. Aux abords d'un bâtiment ou d'une résidence bien aménagé, les arbres et les végétaux s'harmonisent aux éléments architecturaux et les mettent en valeur. La présence des parcs et de jardins suscitent l’intérêt des habitants (et parfois des touristes) qui les considèrent comme un refuge ou un havre de paix au milieu de la grisaille et du bruit de la ville.

D’un point de vue économique, la présence de végétaux (arbres matures en particulier) augmente considérablement la valeur des propriétés.

Il est vrai que la végétation en ville « coûte » chère à entretenir (arrosage, matériel et main d’œuvre pour les municipalités) et constitue un manque à gagner. Tout mètre carré non exploité est une source de revenu en moins en termes de taxes!

Malgré tout, je reste confiante car la population est de plus en plus à la recherche d’une meilleure qualité de vie et les espaces verts contribuent grandement à l’atteinte de cet objectif. Ils sont une source de bien-être physique et de santé mentale. Les arbres et arbustes donnent une dimension humaine à la ville et au paysage urbain. Les plantations de rue créent un espace plus confortable et parfois plus sécuritaire pour les piétons.

mjsaucier-blogue-vegetation-milieu-urbain-3

En résumé, la végétation en milieu urbain nous est tout simplement indispensable et il faut la réintroduire au plus vite! Commençons par chez-nous et montrons l’exemple avec un bel aménagement horticole.