La taille est une action utile à connaître si vous voulez aider vos végétaux. Elle est profitable dans plusieurs cas; soit pour leur donner une structure, augmenter leur croissance, les aider à fleurir ou à donner plus de fruits, nettoyer les branches mortes, aérer leur silhouette, et la liste peut être encore longue.

Je vous ai partagé, par le passé, 3 articles portant sur les tailles : les concepts de base, la taille en profondeur et des exemples de tailles.

Dans cet article, j’avais envie de vous montrer comment bien effectuer les tailles que ce soit pour vos arbustes, vos conifères ou pour vos arbres. Et aussi, vous montrer des trucs et des conseils pour y arriver sans que ça vous prenne un temps fou à le faire .

Faire la taille des végétaux, on peut tous le faire… Ce n’est pas très compliqué en soi. Mais, certaines règles doivent être respectées pour ne pas les abîmer. Également, vous devez être bien équipé pour pouvoir le faire. Moi, j’utilise un petit sécateur qui me permet de couper de petites branches, une scie pour pouvoir scier de plus grosses branches et qui me permettra également d’avoir accès à des endroits plus difficiles, un gros sécateur quand j’ai besoin de bras d’homme  et un mini sécateur pour pincer les tiges. Avoir plusieurs sécateurs me permet de pallier à toutes les éventualités de taille que je peux rencontrer. Je vous invite à visionner la vidéo #3 pour faire la différence entre tous les outils que j’utilise. Bien les connaître vous donnera peut-être l’envie de vous les procurer.

1. La taille de la viorne et du pin

Durée : 3:26 minutes

Je taille de façon régulière la viorne car je tiens à la faire grandir rapidement en la provoquant.

Dans cette vidéo, j’enlève mes orgueilleuses de ma viorne… Je les appelle ainsi car ce sont des tiges qui sont généralement plus hautes que les autres. On les remarque facilement car elles « débordent » de l’arbuste en hauteur ou en largeur, ou encore elles se trouvent dessous - ceci dépendamment de la forme que l’on veut y donner. Également, leurs tiges sont de couleur vert pâle, elles sont très longues et molles; donc ça vous donne un bon indice ici pour les repérer rapidement.

Donc, j’enlève mes orgueilleuses car je souhaite que mon plant prenne de la solidité, élargisse et puisse devenir autonome à moyen terme.

Le pin, quant à lui, je le taille aussi car on le sait, ça peut devenir très majestueux avec les années même s’il est très petit quand on l’achète en magasin. Mes pins, je les ai taillés pour un style zen mais il est possible de les tailler aussi en nuage. Pour ce faire, je taille les branches à la base pour garder les principaux troncs et garder des touffes en hauteur et ainsi dégager le dessous. Ce qui m’a permis de planter autre chose et ainsi créer un effet Wow!

La viorne

mjsaucier-paysagiste-taille-pin

Le pin

2. Différentes tailles : berbéris, hydrangée, lilas, fusain, aronia, spirée et catalpa

Durée : 7:57 minutes

Il y a certaines plantes que je ne taille jamais. Notamment le berbéris, parce que ça pique! Mais sachez que si cette plante n’est pas taillée, son développement sera toujours beau et presque adéquat. Mais gare à vos mains si vous décidez de vous y aventurer pour la tailler. Loll

L’hydrangée, quant à elle, a été pincée à toutes les années pour aider les branches à se déployer davantage. À l’automne, je prévois de la tailler pour lui permettre de prendre de l’expansion en hauteur et de la structurer. D’ici ce temps, je préfère profiter de la floraison.

Les lilas, je les taille après la floraison et j’en fais une belle structure. Dans mon cas, je souhaite que mes lilas puissent faire une tonnelle dans mon jardin. J’explique plus en détails sa taille plus loin dans cet article.

L'hydrangée

mjsaucier-paysagiste-taille-lilas

Le lilas

Le fusain, quant à lui, je le taille peu. Car c’est une plante qui ne pousse pas rapidement. Pour prendre de la hauteur et pousser plus vite, il faut nettoyer les branches en dessous, nettoyer le cœur de la plante pour donner l’énergie nécessaire jusqu’au bout des branches. Le fusain est connu par son port en boule de feuille rougeâtre à l’automne. Ce ménage a permis à la plante d’exploser et de prendre de la hauteur.

L’aronia produit une année sur 2 énormément de fruits. Les fruits sont un pur délice pour moi. Si on veut que la plante produise beaucoup de fruits, je ne recommande pas la taille. Mais dès qu’elle aura produit les fruits, je coupe une partie des branches, notamment si elles ont cassé suite au poids des fruits et je coupe également les tiges très orgueilleuses. Généralement, je laisse les choses aller car, moi, je veux des fruits 😊.

mjsaucier-paysagiste-taille-fusain

Le fusain

mjsaucier-paysagiste-taille-aronia

L'aronia

La spirée, comme tout autre arbuste que vous vous procurez, devrait être choisie en fonction de l’espace disponible à l’emplacement (l’endroit où vous désirez la mettre) et le format qu’elle aura à maturité. Ensuite, j’attends que mon arbuste remplisse l’espace que je lui ai alloué. À noter qu’il existe plusieurs types de spirées, de floraisons d’été et de printemps. Les spirées que j’ai mises sur mon terrain me permettent d’avoir de l’intimité car c’est une plante assez imposante. La majorité de mes clients préfèrent voir la plante dans son ensemble. Selon cette optique, on ne fait rien. Cette plante demande très peu d’entretien. Petit conseil : c’est important de ne pas la tailler à l’automne, car vous perdrez toute sa floraison au printemps.

Enfin, le catalpa, est un arbre qui est très frileux. À chaque année, il donne l’impression qu’il est mort alors qu’il ne l’est pas. Ne vous faites pas prendre! Cet arbre fait une magnifique floraison et une fructification sous forme de gousses. Voyez vous-même! (photo du catalpa)

mjsaucier-paysagiste-taille-spiree

La spirée

mjsaucier-paysagiste-taille-catalpa

Le catalpa

3. La taille du physocarpe

Durée : 8:34 minutes

Mon objectif avec le physocarpe est de le faire monter très haut et de faire en sorte qu’il puisse faire une tonnelle pour passer derrière mon cabanon. Pour ce faire, j’ai besoin de le structurer pour qu’il ait une base solide. Cette taille peut être faite tout l’été, à partir du mois de juillet. Plus on le taille souvent, moins j’ai de déchet. Cette technique permet à la plante de pouvoir en profiter pleinement.

La première étape consiste à aller chercher toutes les tiges et de les tailler de façon sévère (3e – 4e bourgeon). Je surveille également les tiges qui sont vertes (mes fameuses orgueilleuses!!!) pour les ralentir. À noter que les tiges qui sont vertes sont de jeunes pousses et elles ne devraient pas être longues. Lorsque la tige est plus foncée, sachez qu’elle est plus vieille.

4. La taille du lilas

Durée : 6:42 minutes

Je souhaite que mes 2 lilas grossissent à une certaine hauteur pour qu’ils puissent devenir une tonnelle naturelle… Je vais procéder en éliminant les floraisons, choisissant les branches que je veux garder et en leur donnant une bonne structure, en nettoyant tout ce qui se trouve au bas pour permettre à la plante de respirer davantage.

Pour éliminer les floraisons, je coupe la fleur au 2e bourgeon. Si vous descendez plus bas (3e ou 4e bourgeon), ce n’est pas grave… Soyez sans crainte! J’élimine tout ce qui pousse à l’horizontal car je veux que mon plant prenne de l’expansion sur la verticale. Les branches horizontales ont aussi le défaut de blesser les autres branches, de casser sous le poids de la neige et de dénaturer le port de ma plante.

Prenez note que toutes les branches qui poussent à l’horizontale font des blessures sur les autres branches car elles frottent les unes sur les autres. C’est pour ça qu’il faut les enlever pour éviter que ces branches deviennent une porte d’entrée pour les maladies.

Lors de votre nettoyage, profitez du moment pour démêler les branches.

5. La taille de l’argousier

Durée : 6:10 minutes

L’argousier est un fruitier de plus en plus populaire car il produit de petits fruits de couleur orange que nous retrouvons transformés dans nos épiceries.

Pour cet exercice de taille de nettoyage, je constate plusieurs branches mortes qui se trouvent dans le cœur de l’argousier. À noter que l’argousier est une plante qui pique terriblement . Attention à vos yeux!

Je vais nettoyer la base et je vais garder tout le reste des branches. Dans mon cas, mon argousier est très jeune, c’est pour ça que je garde tout. Par contre, j’enlève les branches qui sont vers l’intérieur car elles sont mortes de toute façon. Je garde les branches qui sont en hauteur.

Ce nettoyage me permettra d’accéder plus facilement au reste de mon terrain.

Sur ce, bonnes tailles! Et surtout, amusez-vous! Avec votre objectif de taille, n'hésitez pas d'oser expérimenter et surtout, observez! Il ne faut pas oublier que nous travaillons avec du vivant et que chaque résultat obtenu est unique.

N'hésitez pas à suivre ma chaîne Youtube. J'ajoute plusieurs vidéos à chaque année.