Vous arrive-t-il souvent de regarder les arbustes qui se trouvent sur votre terrain en vous demandant comment faire pour favoriser leur croissance et leur belle apparence? Il existe plusieurs types de tailles selon chaque arbre ou arbuste pour l’entretien de votre aménagement paysager.

Il est important de déterminer quel est l’objectif principal avant de procéder à la taille. La question que vous devez vous poser est la suivante : quelle attente avez-vous pour le futur? Que ce soit un arbuste, un conifère ou un arbre, chaque geste que vous poserez aura un impact significatif sur la croissance de l’arbuste et sur le résultat voulu.

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour décider du type de taille appropriée. Le temps de floraison peut avoir un impact significatif si vous voulez profiter de celle-ci.

La floraison printanière : la période idéale pour effectuer la taille de vos plants est durant la période estivale (avant le mois d’août) ou immédiatement après la floraison.

La floraison estivale : il n'est pas recommandé de les tailler au printemps, mais plutôt en automne.

La floraison d’automne : je suggère de tailler vos plants tard à l'automne ou au printemps.

La taille des conifères : vous pouvez le faire à tout moment selon l’objectif désiré.

mjsaucier-paysagiste-taille-forme

Vous n’avez pas le temps de vous occuper de la taille de vos plants? Il peut parfois valoir la peine de sacrifier une année de floraison pour nous permettre de tailler nos plantes au moment idéal pour nous.

Voici une mise en situation pour vous expliquer plus facilement :

J’ai devant moi un sureau. Je profite normalement de sa floraison durant l’été. Mon arbuste a fait ses réserves d’énergie durant le mois d’août dernier. Pour calculer ses réserves, le plant prévoit de la nourriture pour tous les bourgeons en préparation pour la saison suivante. Imaginons pour l’exemple que l’arbuste se prépare pour 100 branches. Si je ne taille pas le sureau, de nouvelles branches sortiront à presque toutes les jonctions de ses branches et feuilles actuelles. L’énergie prévue pour les 100 nouvelles branches ne sera pas suffisante.

MAIS si vous enlevez 40% de l’arbuste avant l’éclosion des nouvelles branches, il restera 60% de celui-ci qui recevra 100% de l’énergie prévue pour les branches originalement. Donc 100 branches éparpillées sur seulement 60% de votre arbuste. Cela produira une réaction très forte et votre plante devra être retaillée pour contrer la multitude de nouvelles branches apparues un peu partout.

Il est aussi très important de tenir compte de la période de taillage de nos plants. Cela vous permettra de connaître la somme de travail à effectuer. Si vous préférez un arbuste moins réactif suite à la taille, vous aurez intérêt à le faire après l’éclosion des branches vers la fin juillet et août. Si vous désirez ralentir sa croissance, vous aurez intérêt à diminuer la quantité de branches pour son aoûtement.

mjsaucier-paysagiste-Haie-à-croissance-rapide-10-arbres-et-arbustes-qui-poussent-vite-1

Ces quelques notions comprises, nous en somme rendus à l’étape de choisir quel type de taille choisir pour nos plants. Voici les quelques types de tailles déjà présentés et leurs objectifs associés plus en détails :

La taille de structure

Elle consiste à solidifier la plante afin de lui permettre de croître sans entretien. Cela s'applique généralement aux arbres et aux arbustes. Ce type de taille permettra de le préparer dans ces jeunes années afin de solidifier l’arbre avec des embranchements structurés. Lorsque vous réalisez une taille de structure sur un jeune arbre, vous pouvez déterminer la forme qu’il aura rendu à sa maturité. Ce type de taille est considéré comme une fondation pour obtenir le résultat désiré. Chez mes clients, on me demande souvent de planter de gros végétaux pour gagner en intimité rapidement. La taille de structure est celle que j’enseigne à mon client. Cette taille permettra à l’arbuste de gagner en solidité et en forme compacte pour avoir notre intimité plus rapidement.

mjsaucier-paysagiste-taille-saule structure

La taille de formation

Elle consiste à donner une forme spécifique à la plante. Par exemple, un client m’a déjà demandé un arbre en forme de champignon. Il faut façonner la forme de l’arbre par la taille. Ce type de taille convient également lors-qu’avec les années, votre arbre a pris un penchant non désiré ou qu’il pousse dans une direction non voulue. Il faudra tailler en choisissant judicieusement les branches à conserver pour aider l’arbre ou l’arbuste à épouser l’espace qu’il doit partager. La taille de formation se fait sur des arbres et arbustes en travaillant le bout des branches plus jeunes, dans les 2 derniers tiers du plant.

La taille de contrôle

Généralement faite au taille-haie, cette taille consiste à limiter la croissance de la plante en coupant ses pousses. La taille de contrôle est plus particulièrement faite sur les arbustes, sur les haies, les arbustes taillés en boule et la haie de cèdres. Il est fait pour contrôler la pousse des dernières années, donc seul le bout des branches doit être taillé. Ce type de taille sera porté à faire vieillir notre plante prématurément si elle est appliquée régulièrement, sans traiter notre plante différemment dans le temps. Lorsque vous coupez la tête de la branche, le diamètre de celle-ci s’élargira pour prendre de la force et donner une poussée aux bourgeons latéraux. Une branche a toujours besoin d’une tête. Donc en éliminant la tête, une nouvelle ou plusieurs nouvelles pousses tenteront de prendre la place.

mjsaucier-paysagiste-tailler-haie

La taille de rajeunissement

Cette taille est principalement effectuée sur les arbustes et elle consiste à diminuer la dimension du plant. Pour rajeunir votre plant, vous devez faufiler votre sécateur dans le cœur de l’arbuste à sa base. Enlevez les branches au plus gros diamètre pour faire de la place à de nouvelles tiges. Plus vous le faites régulièrement, plus le plant aura un résultat étonnant. Je suggère cette taille au 2-3ans en alternance avec la taille de contrôle, si vous avez l’habitude de tailler annuellement au taille-haie. Cela permettra de garder un bel aspect à l’arbuste et une belle maturité. Si vous décidez de laisser pousser l’arbuste naturellement, une taille de rajeunissement ainsi qu’une taille de contrôle au sécateur peuvent être effectuées dans la même année. Par la suite, vous pourrez attendre quelques années avant de recommencer la procédure.

IMG_1798-mjsaucerpaysagiste.com-taille-nuage-avant
IMG_1803mjsaucierpaysagiste.com-taille-nuage-apres

La taille d’hivernation

Elle consiste à préparer la plante pour l’hiver en lui faisant prendre de la force. Cette technique est surtout utilisée sur les arbres et arbustes plus fragiles, sachant que le bout de leurs branches est porté à geler. Profitez-en pour faire un nettoyage complet des arbustes. Nettoyez toutes les petites branches internes, les branches verticales, trop horizontales, les branches abîmées, en coupant le bout des pousses pour que l’arbre prenne de la force durant la période hivernale. La taille d’hivernation sert également à diminuer les bris de l’hiver surtout sur les arbustes qui ne sont pas protégés.

mjsaucier-paysagiste-taille-hibernation

La taille de nettoyage

Elle consiste à enlever les branches malsaines qui occasionnent des blessures à la plante. Comment reconnaître une branche malsaine? Trouvez la branche croche et tordue dans le lot qui est dérangeante au coup d’œil du perfectionniste. En voici quelques exemples : les petites branches internes (celles qui vont vers l’intérieur), les branches verticales, trop horizontales, les branches abîmées, les branches qui blessent les autres branches, etc. La taille de nettoyage peut-être fait en tout temps, mais plus facilement au printemps avant le grand réveil de l’arbuste. L’accès et la visibilité permettront de constater les dégâts que l’hiver a causés.

La taille en nuage

Cette taille minutieuse et artistique consiste à diriger la plante afin qu'elle atteigne un esthétisme en forme de nuage. Cette taille est effectuée sur les conifères et certains arbustes et arbres de type bonzaï. Il faut alléger le conifère pour créer de petites zones floconneuses.

La taille zen

Elle consiste à mettre en valeur les tiges tortueuses de la plante. L’arbre, l’arbuste ou le conifère auront beaucoup de style. Cette taille zen met en valeur des sections du plant que nous n’avons pas l’habitude de voir en avant-plan. Cela permet aussi de récupérer, par exemple, un conifère qui a été troué par l’hiver. Au lieu de le déterrer, on met en valeur le trou grâce à ce type de taille.

mjsaucier-paysagiste-taille-zen

Il existe plusieurs autres types de taille pour expliquer toutes les possibilités inimaginables que l’on peut faire avec une plante. Une partie de l’enseignement que je transmets à mes clients est de détecter les besoins de la plante. Elle sera la meilleure source d’informations pour nous dire ses besoins. Avec les informations et les conseils que je vous donne, vous avez tout ce qu’il vous faut pour vous débrouiller avec vos végétaux et vous amuser à mieux les comprendre. Pensez à ce que vous désirez mettre en valeur sur votre terrain et prenez le temps de contempler votre espace. Vous serez ainsi en mesure de choisir la taille appropriée pour vos arbustes. Je vous invite à consulter ma chaîne YouTube pour voir plusieurs vidéos de tailles.

Petit lexique

Arbuste : plante ligneuse avec plusieurs troncs partant du sol. Ce végétal fait entre 20cm et 10m de hauteur selon l’espèce choisie.

Arbres : plante ligneuse avec 1 seul tronc. Les embranchements qui composent l’arbre partent en hauteur à différents niveaux selon l’espèce.

Conifère : arbre formé par des aiguilles ou des écailles. La plupart des conifères ont un feuillage qui persiste tout l’hiver.

Consultez mon blogue précédant portant sur La taille (partie 1) Les concepts de base (cours 101)

Consultez les exemples de tailles