Le principe du jardinier paresseux consiste à mettre une plante au bon endroit pour ensuite la laisser vivre par elle-même sans l’entretenir. Dans un milieu champêtre, ce concept convient très bien. Par contre, si vous habitez en milieu urbain, un terrain bien entretenu constitue la norme et le choix de méthodes d'entretien dites moins paresseuses s'impose.

La taille de vos végétaux est à la base d'un aménagement paysager bien entretenu. Le choix du type de taille dépend de plusieurs facteurs : le manque d’espace, un bris causé par la neige, le vent ou le verglas, le besoin de former le végétal ou de contrôler son expansion, la préparation hivernale ou l'envie de changer le style de l'aménagement paysager. Le choix de la taille se fait en considérant l'objectif à atteindre!

Voici quelques types de tailles et leurs objectifs associés:

La taille de structure : elle consiste à solidifier la plante afin de lui permettre de croître sans entretien. S'applique généralement aux arbres et aux arbustes.

La taille de formation : elle consiste à donner une forme spécifique à la plante.

La taille de contrôle : généralement faite au taille-haie, cette taille consiste à limiter la croissance de la plante en coupant ses pousses.
La taille d’hivernation : elle consiste à préparer la plante pour l’hiver.
La taille de rajeunissement : elle consiste à diminuer la dimension de la plante.
La taille de nettoyage : elle consiste à enlever les branches malsaines qui occasionnent des blessures à la plante.
La taille en nuage : taille minutieuse et artistique qui consiste à diriger la plante afin qu'elle atteigne un esthétisme dit en nuage.
La taille zen : elle consiste à mettre en valeur les tiges tortueuses de la plante.

Prenez le temps de contempler votre espace! Pensez à ce que vous désirez mettre en valeur sur votre terrain et quel(s) style(s) de taille serai(en)t adapté(s) à vos besoins. Il me fera plaisir de vous conseiller et de le faire pour vous, le cas échéant.

Lire la suite de l'article ici (partie 2)