Laissez-moi vous sensibiliser et vous donner quelques trucs pour avoir une pelouse avec un minimum d’entretien et surtout un label écologique

1) La première solution est de se contenter de tondre la pelouse haute, soit à 7,5 cm (3 pouces) du sol comme seule pratique culturale. Par contre, oubliez le green de golf parfait!

2) La deuxième solution est de sursemer la pelouse avec des herbes à entretien minimum.

Elles sont une alternative parfaite à la pelouse traditionnelle, généralement le Pâturin des prés ou du Kentucky qui est une graminée souvent vendue en rouleau (gazon en plaque) et qui est exigeante en engrais et peu résistante aux parasites. L’avantage des mélanges à gazon à entretien minimum est qu’ils contiennent des plantes moins exigeantes nécessitant peu ou pas d’engrais. Elles poussent moins vite et sont plus tolérantes à la sécheresse.

On peut citer :

  • Fétuque durette
  • Fétuque gazonnante ou de Chewing
  • Trèfle blanc
  • Lotier cornicule

Une des caractéristiques des Fétuques est qu’elles contiennent des champignons endophytes qui les rendent indigestes pour certains insectes comme la punaise des céréales et la pyrale. Ces dernières ne mangent pas non plus de trèfle blanc. Voilà pourquoi le trèfle faisait partie de tous les mélanges à gazon avant d’être injustement placé dans la catégorie des « mauvaises herbes »!

mjsaucier-photo-blogue-mai-2
mjsaucier-photo-blog-mai1
mjsaucier-photo-blogue-mai-3

 

3) Une autre solution pour avoir une belle pelouse avec peu d’entretien est d’opter pour la biodiversité naturelle en choisissant des espèces indigènes.

Ces couvre-sols sont des plantes basses qui se propagent assez rapidement pour recouvrir le sol et peuvent représenter une belle alternative à la pelouse traditionnelle. Ils empêchent la croissance de plantes indésirables et peuvent être semés même dans les endroits moins propices à recevoir une pelouse traditionnelle telles les zones trop ombragées ou trop ensoleillées, humides ou sèches, rocailleuses ou en pente….

Avec le temps, les semences de plantes sauvages transportées chaque année viendront se joindre au mélange, ce qui résultera en une pelouse diversifiée et naturelle constituée des espèces le mieux adaptées au milieu.

Il existe plusieurs couvre-sols qui peuvent être choisis en fonction de leur texture, leur grandeur, leur couleur et les caractéristiques de l’endroit où l’on veut les planter.
Parmi ceux qui sont disponibles en semences plutôt qu’en petits pots et qui vous permettront de couvrir une grande surface, on note :

  • La coronille bigarrée (surtout pour les grands espaces)
  • Le lotier corniculé
  • Le trèfle blanc rampant
  • Le thym serpolet

Petit rappel sur les conseils d’entretien pour avoir une belle pelouse sans produits chimiques!

Voici quelques conseils en vrac :

  • Aérez le sol mécaniquement s’il est trop compacté étendez une petite couche de compost (0,5 à 1 cm).
  • Réensemencez les endroits dégarnis et les pelouses clairsemées.
  • Fertilisez avec des engrais naturels à 100 %. Coupez le gazon à au moins 7,5 cm (3 pouces) du sol régulièrement.
  • Laissez le gazon coupé sur place.
  • Corrigez le pH au besoin, avec de la chaux, pour qu’il soit situé entre 6,5 et 7,5.
  • Acceptez la biodiversité comme une partie intégrante d’un environnement sain.

 

Vous pouvez toujours approfondir le sujet en consultant le guide Équiterre