Savez-vous ce qu’est un microclimat? Le site Wikipédia décrit un microclimat comme suit : désigne généralement des conditions climatiques limitées à une région géographique très petite significativement distincte du climat général de la zone où se situe cette région. J’ajouterais ceci à cette définition : la zone peut-être aussi petite que la portion sud de votre propre terrain.

Voici quelques éléments qui affecteront et modifieront les conditions climatiques sur certaines zones de votre environnement.

  1. L’eau, les arbres, les bâtiments et le sol auront un impact significatif sur le microclimat.
  2. Plusieurs autres facteurs tels qu’une haie, une forêt, une plaine, de la végétation ou l’absence de végétation auront un impact sur la température ambiante.
  3. Les végétaux affecteront le climat par l’évapotranspiration, la condensation ainsi que le phénomène de rosée.
  4. Le vent déshydrate, réchauffe ou refroidit l’environnement.
  5. L’ombre portée au sol par des arbres ou des bâtiments contribue à créer des microclimats.
  6. En milieu urbain, la présence d’une ou plusieurs zones d’asphalte attire énormément les rayons du soleil. Le terrain situé à proximité y sera beaucoup plus chaud.

Il était une fois, au Massif de Charlevoix...

La région du Massif de Charlevoix est un très bon exemple de microclimat. Cette région est entourée d’une grande forêt, en terrain montagneux et est bordée par le fleuve. Tous ces éléments ont une grande influence sur la température du secteur.

Pour ceux qui ont déjà visité, en hiver, le secteur du Massif, avez-vous remarqué votre surprise une fois arrivé en haut? C’est toujours différent selon notre point de départ ;).

Le Massif est, en soi, un microclimat présenté, mais à très grande échelle. Pour votre terrain, il suffit de le voir de la même façon!

Un microclimat chez vous? Pourquoi pas!

Lorsque j’arrive chez mes clients, je prends le temps d’analyser et de bien regarder leur terrain. Je peux détecter les zones à risque afin de déterminer si le microclimat sera plus agréable pour y vivre ou pour intégrer des plantes plus fragiles. Je détecte les zones plus chaudes, parfaites pour intégrer certaines plantes potagères ou celles nécessitant plus de chaleur. Ces zones chaudes seront idéales pour y installer une terrasse près de la piscine, une zone de détente ou de méditation ou un joli coin pour les feux de camp.

En créant votre aménagement paysager, il est possible de vous créer vos propres petits microclimats. La présence de bâtiments servira à vous protéger contre les vents frisquets. Ce fameux vent du nord qui est souvent néfaste pour les plantes plus fragiles ainsi que pour les structures qui ne sont pas solidement attachées au sol.

Pour se créer une zone chaude et confortable, privilégiez l’aménagement d’une zone au soleil du sud, entourée d’une haie et d’une structure comme un cabanon par exemple. Cette zone sera très confortable, chaude et à l’abri du vent pour en profiter pleinement.

Vous savez donc maintenant comment créer des microclimats dans votre environnement extérieur. Identifiez vos besoins et prenez le temps de bien analyser votre terrain. Créez-les vous-même à l’aide de bâtiments, de haies et de plantations d’arbres qui seront judicieusement positionnés dans votre espace de vie.

N’oubliez pas que le climat est relié à chaque élément qui vous entoure!